Dernier album de la collection X chez Futuropolis, au temps où cette maison d’édition dirigée par Etienne Robial incarnait un esprit de découverte, précurseur de l’esprit des maisons d’éditions indépendantes émergeant au début des années 1990. La collection X ouvrait la porte à de jeunes nouveaux venus en rupture avec le schéma de la bd traditionnelle.
Je me souviens d’avoir voulu expérimenter une nouvelle technique, un peu sale, expressionniste, expressive en accord avec mon humeur tout en m’inspirant de la manière de JC Götting. L’histoire est née suite à l’apparition d’une tique au dessus de mon nombril, après un après-midi passé dans l’herbe, à Villers-les-Nancy, derrière la fac de sciences où j’étais sensé assister à un td de mathématiques et où j’ai végété pendant un an avant de rejoindre la faculté d’arts plastiques de Strasbourg, l’année d’après en 1986.

Certaines planches ont été exposées à Angoulême en 1990 dans le cadre de l’expo « coup de cœur ». Lors de la même édition a eu lieu l’expo LABO, étape éditoriale de ce qui  est devenu l’Association.